Comment ça marche la généalogie génétique?

0
166
Comment ça marche la généalogie génétique

Interdits par la loi française, les tests génétiques pour découvrir nos origines ancestrales sont accessibles sur Internet via des entreprises étrangères.

Qu’est-ce qu’on cherche vraiment?

À déterminer l’appartenance de nos ancêtres aux différents groupes humains (haplogroupes) ayant peu à peu colonisé la planète. Originaire d’Afrique,notre espèce, Homo sapiens, a commencé à se déplacer et à se diviser en plusieurs groupes il y a au moins 100000 ans.
L’isolement des différents groupes a favorisé l’émergence de mutations génétiques spécifiques à chacun d’entre eux. Il existe quatre groupes principaux de référence établis au milieu du XXe
siècle : les Africains subsahariens, les Européens, les Asiatiques et les Américains, ainsi que des sous-groupes.
En comparant les caractéristiques de notre ADN avec celles de ces populations, il est possible de déterminer à quels groupes nos ancêtres appartenaient. Pas question pour autant de se découvrir une ascendance viking comme le promettent certains
sites. Ces tests permettent tout au plus de détecter une lignée nord-européenne dont ces guerriers sont aussi les descendants d’un point de vue historique.

On analyse quoi?

En moyenne, deux êtres humains pris au hasard sur la planète partagent 99,9% de leur ADN. Le 0,1% restant est responsable des différences dans la couleur de peau, taille, etc. Lors d’un test de généalogie génétique, on n’analyse qu’une portion de ce pourcentage.
On compare ensuite les résultats à ceux de groupes humains de référence afin d’établir le pourcentage d’ADN identique. Un individu peut avoir, par exemple, 80% des séquences ADN étudiées en commun avec le groupe européen; 15% avec le groupe asiatique et 5% avec le groupe africain. Un autre type de test n’observe que les variances présentes sur le chromosome Y (transmis uniquement de père en fils) ou sur l’ADN mitochondrial (un type d’ADN toujours hérité de la mère). Dans ce cas, les informations génétiques obtenues ne concernent que les ancêtres de la lignée paternelle directe (père du père du père…) et de la lignée maternelle directe.
Elles permettent de déduire le chemin de migration suivi depuis l’Afrique par chaque lignée.

Est-ce fiable?

Les deux tests, complémentaires, ont leur propre limite : impossible avec le premier de déterminer quel ancêtre précis est originaire de tel ou tel groupe. Et le deuxième ne prend en compte qu’un nombre réduit d’ancêtres.
De plus, bien que les entreprises sérieuses utilisent les mêmes puces électroniques de génotypage que les laboratoires de recherche, elles commettent parfois des erreurs dans le décodage de l’ADN et attribuent à l’individu testé des séquences qui ne lui appartiennent pas. Autre difficulté, la plupart des séquences analysées sont présentes dans plusieurs groupes de référence.
Un logiciel recoupe alors l’ensemble des informations génétiques pour choisir le groupe ancestral le plus probable. Si cela est plutôt fiable au niveau des principaux groupes humains, ça l’est beaucoup moins lorsqu’on essaie, par exemple, de différencier les sousgroupes français et allemand, car leur ADN est trop similaire. Chaque entreprise compose ses propres groupes humains de référence à partir de bases de données génétiques publiques, mais aussi des profils de ses clients. L’accumulation de ces données permet de diminuer peu à peu les marges d’erreur.

Ça coûte combien?

Le premier séquençage complet de l’ADN humain, obtenu en 2003, a nécessité trois milliards de dollars.
Aujourd’hui, grâce aux progrès technologiques, un tel séquençage coûte moins de 1000 dollars. Cela permet aux entreprises qui ne testent et n’analysent qu’une petite partie
de l’ADN de proposer des kits coûtant entre 80 et 1000 euros selon les offres. Mais attention aux frais supplémentaires : la justice française punit le fait de commander ces tests d’une amende de 3750 euros.

Un simple prélèvement de salive à l’aide d’une brosse stérile permet de fournir suffisamment d’ADN pour effectuer l’analyse.

Comment ça marche la généalogie génétique?
Évaluez cet article
PARTAGER SUR
Ayoub Belkadi
Ayoub Belkadi est un consultant et Freelance SEO. Il optimise des sites web pour atteindre la première page de Google en utilisant le référencement naturel Whitehat SEO. Il concois aussi des sites web sous la platforme Wordpress 100% responsive.

Choisir une plateforme pour commenter :

  • Facebook
  • Google Plus
  • Disqus
  • WordPress

LAISSER UNE RÉPONSE

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.