Les 10 clés pour rebondir après le chômage

0
292
Les 10 clés pour rebondir après le chômage

Se retrouver du jour au lendemain au chômage, c’est un choc. Voici quelques conseils pour optimiser cette période entre deux emplois.

Clé N°1 Décrochez!

Apprendre que l’on est licencié, c’est toujours plus ou moins un tsunami. Pour mieux vivre la période d’«entre-deux» qui s’annonce, il faut se ménager. Tout d’abord, il faut couper les ponts avec son ancienne entreprise. Une fois les démarches administratives accomplies, évitez de rester en contact avec la DRH ou la comptabilité. Si vous avez fait l’objet d’un plan social avec d’autres salariés, ne les fréquentez plus pendant quelques semaines pour ne pas être contaminé par leurs émotions négatives. Dans la mesure du possible, attendez aussi quelques jours pour vous rendre à «Pôle emploi» ou à l’APEC: les longues attentes dans ce genre de cadre demandent beaucoup d’énergie. L’idéal est de s’offrir un petit break en partant quelques jours seul ou accompagné d’un ou d’une bon(ne) ami(e).

Clé N°2 Sachez bien vous entourer

Pendant cette période, il est primordial d’être entouré de personnes amicales, positives qui vous permettent de conserver voire de développer l’estime de soi et la joie de vivre. Cela implique de faire le ménage dans son carnet d’adresses et de choisir les bonnes personnes avec qui bâtir des relations constructives. Pour faire le tri.. demandez-vous si le contact avec telle ou telle personne vous donne de l’énergie, si vous attribueriez une couleur solaire pour illustrer votre relation, si vous partagez des valeurs communes, etc. Vérifiez que l’échange entre vous est équilibré: vous sentez-vous égal l’un de l’autre? Êtes-vous prêt à lui donner autant que ce que vous recevez? N’êtes-vous pas dans un rapport idéalisé? Avez-vous un lien de dépendance affective et/ou matérielle?

Clé N°3 Entretenez l’estime de soi

L’idée, c’est de devenir un bon parent pour soi, c’est-à-dire savoir prendre soin de soi et se regarder avec une certaine bienveillance. Donnez-vous deux heures pour mettre noir sur blanc vos qualités personnelles et professionnelles, votre savoir-être, vos atouts en termes d’expérience, les succès que vous avez obtenus quels que soient les domaines, vos acquis en termes d’études, de formation ou d’expériences. Cette liste doit vous permettre de mieux vous connaître et du coup de mieux supporter les aléas de vos humeurs, fatigues et imperfections. En y regardant de plus près, il se pourrait même que votre licenciement vous apparaisse comme une opportunité, comme une étape dans une perspective d’évolution. Notez les éléments spécifiques négatifs que vous avez quittés en perdant votre job et imaginez les sources créatives pour en dégoter un nouveau: formation, rencontres, etc.

Clé N°4 Cultivez le véritable optimisme

Il ne s’agit pas de se répéter que les choses vont bien finir par s’arranger, mais de faire un vrai travail intérieur qui va s’ancrer progressivement en vous à partir de faits objectifs et non de projections fantasmées. La première chose à faire est de lâcher prise par rapport au résultat visé. Ne soyez pas trop rigide devant les opportunités qui s’écartent de votre plan de carrière idéal. Vous verrez que plus vous serez calme, plus vous serez en mesure de jauger l’offre qui vous convient vraiment et de remiser l’offre qui ne retient votre attention que pour de mauvaises raisons. Il s’agit souvent d’une crispation vis-à-vis de vos revenus. En lâchant prise, votre quotidien vous sourira davantage. Vous serez en mesure de reconnaître et d’apprécier les petits instants de bonheur de chaque journée. N’oubliez pas non plus de cultiver une certaine dose d’autodérision.

Clé N°5 Fixez-vous des objectifs réalistes

Pour décrocher à terme l’emploi qui vous conviendra, il faut se donner du temps. Si vous visez un CDI, donnez-vous une échéance assez longue, de l’ordre de… quinze à vingt mois. Une durée pendant laquelle vous allez pouvoir mettre différentes choses en place. Vous devez réfléchir et dégager votre valeur ajoutée, c’est-à-dire ce qui vous distingue des autres. Procédez par étapes. Examinez votre motivation : si l’argent arrive en tête, vous aurez du mal à convaincre. Analysez votre expérience en essayant de dégager un fil rouge dans votre parcours, c’est-à-dire une certaine cohérence. Délimitez le périmètre de vos savoir-faire et travaillez sur votre savoir-être qui se dégagera notamment lors des entretiens.

Clé N°6 Pensez à la formation

En examinant votre parcours et le marché du travail, il est fort probable que vous puissiez améliorer tel ou tel aspect de votre profil et donc de votre candidature. Bien choisir sa formation pendant sa période de chômage est une étape importante. Et surtout, ne vous laissez pas décourager par l’attitude de Pôle Emploi ou de l’APEC en la matière. En clair, si les pouvoirs publics ne prennent pas en charge votre formation, offrez-vous-la! Ne cédez pas non plus devant les discours sur l’âge: quel que soit votre âge, vous pouvez apprendre et vous bonifier.
Celles et ceux qui ne maîtrisent pas la langue de Shakespeare mettront à profit cette période pour se mettre sérieusement à l’anglais.

Clé N°7 Établissez un emploi du temps

Deux dangers vous guettent si vous ne structurez pas un emploi du temps: la procrastination, c’est-à-dire le fait de remettre au lendemain ce que vous avez à faire, et la dispersion, c’est-à-dire le fait d’agir sans discernement dans toutes les directions à la fois.
Commencez par vous dire que l’emploi du temps que vous allez mettre sur pied est une aide et non une entrave.
Sachant que la recherche d’emploi est un travail à temps plein, établissez un plan pour une semaine du lundi au vendredi de 9h à 17h. Listez vos différentes activités et placez le matin celles qui sont incontournables. Cochez à la fin de chaque journée ce qui a été fait. Si le décalage entre ce que vous deviez faire et ce que vous avez fait est trop important, ajustez votre emploi du temps pour les semaines suivantes.

Clé N°8 Créez un groupe de demandeurs d’emploi

Dans votre entourage plus ou moins proche, il y a forcément des personnes dans la même situation que vous.
Réunissez donc ces trois à sept personnes afin que chacun soutienne et épaule les autres. L’occasion d’échanger sur la rédaction du CV, sur l’usage des réseaux sociaux, de partager des contacts et des conseils.
Grâce à des réunions bimestrielles, chacun dispose d’un repère temporel sur sa recherche et d’un feed-back constructif sur ses démarches. Ces réunions doivent être organisées chez chacun à tour de rôle. Quatre règles prévalent lors de ces petits rassemblements : ponctualité, respect, bienveillance et confidentialité.

Clé N°9 Réseautez efficacement

Les réseaux pèsent à 60% sur l’évolution de carrière, loin devant l’affirmation de soi et la qualification. Ils peuvent s’appréhender par différents cercles : le premier est constitué de la famille et des amis; le deuxième, des contacts de vue, que ce soient d’anciens camarades de promo ou du médecin de famille; et le troisième, ce sont les personnes que vous ne connaissez pas personnellement mais avec qui vous avez des relations (organisation professionnelle, groupe d’anciens élèves…). À ces trois cercles, faites savoir clairement ce que vous faites et ce que vous cherchez. Dressez également la liste des personnes que vous souhaiteriez rencontrer et des personnes qui pourraient vous mettre en relation. Enfin, soignez vos profils Viadeo et Linkedln. Quant à Facebook, n’en faites pas un usage professionnel!

Clé N°10 Soyez innovant

Il ne s’agit pas de se lancer dans des inventions, mais d’être ouvert à des choses nouvelles et prêt à avancer hors des sentiers battus. Commencez, par exemple, par vous informer sur les motifs qui ont poussé votre entreprise à vous licencier, comparez-les ensuite avec la stratégie des boîtes concurrentes. Cela vous permettra de savoir s’il est judicieux de s’entêter dans la même branche ou s’il vaut mieux changer de filière. Pour rencontrer du monde et comprendre les différentes sphères économiques, pensez à suivre colloques et conférences. Ne négligez pas non plus les lectures d’essais et autres ouvrages sur les mutations sociologiques, économiques, technologiques et écologiques de votre environnement. Vous serez ainsi davantage en phase dans votre recherche d’emploi. Enfin, n’hésitez pas à cumuler deux jobs à temps partiel: l’un plus alimentaire, l’autre davantage axé passion!

Les 10 clés pour rebondir après le chômage
Évaluez cet article
PARTAGER SUR
Ayoub Belkadi
Ayoub Belkadi est un consultant et Freelance SEO. Il optimise des sites web pour atteindre la première page de Google en utilisant le référencement naturel Whitehat SEO. Il concois aussi des sites web sous la platforme Wordpress 100% responsive.

Choisir une plateforme pour commenter :

  • Facebook
  • Google Plus
  • Disqus
  • WordPress

LAISSER UNE RÉPONSE

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.