Voitures neuves : Payez moins cher grâce à un mandataire

0
292
Voitures neuves : Payez moins cher grâce à un mandataire

Acheter une voiture neuve à -10, -20, -30%, c’est possible, à condition de passer par un mandataire. Une démarche simplissime lorsque l’on a toutes les cartes en main.

L’époque où l’on confiait à un mandataire la mission de chercher dans toute l’Europe le modèle de ses rêves à prix réduit est révolue. Aujourd’hui, le mandataire automobile n’est plus un professionnel qui fait des acquisitions sur mesure et au cas par cas, mais un professionnel qui achète, toujours à l’étranger, des stocks de voitures neuves qu’il négocie à bon prix.
En réalité, il fonctionne de plus en plus comme un concessionnaire multimarques, même si le très haut de gamme (Ferrari, Porsche…) n’est pas représenté. La remise accordée par les mandataires sur les véhicules neufs est en moyenne de 24,5% par rapport au prix pratiqué par les constructeurs. Les concessionnaires, eux, pratiquent aussi des réductions de prix, mais qui sont en moyenne de l’ordre de 19%.
Est-ce à dire que toute voiture neuve est forcément moins chère en passant par un mandataire? Pas vraiment.
Les véhicules électriques, par exemple, sont plus abordables chez les concessionnaires, car ces derniers bénéficient, sur ces produits, de subventions de l’État, ce qui n’est pas le cas de leurs concurrents. Quant aux petits modèles type Citroën C1, la différence de prix entre les deux types de fournisseurs est à peine de quelques centaines d’euros.
Il n’est donc pas rare dans ce cas que les clients préfèrent passer le concessionnaire. Motifs? Il est physiquement plus proche et il est le représentant officiel du constructeur, ce qui rassure. Autrefois, les concessionnaires présentaient également l’avantage de proposer des solutions de crédit, mais certains mandataires s’y sont mis aussi.

Faites une recherche efficace

La vitrine de la plupart des mandataires se trouve sur Internet. Vous pouvez consulter un à un les sites de professionnels leaders comme Aramisauto ou Auto-les ou faire une recherche Google. Il ne faut pas oublier non plus de passer par un comparateur du type Kidioui qui référence plus de 1 000 vendeurs, qu’il s’agisse de mandataires ou de concessionnaires. L’avantage? Avoir en un clic toutes les offres ramenées au même format, ce qui facilite la comparaison. Pour chaque véhicule, vous disposez en plus d’une analyse de prix, avec une fourchette basée sur des statistiques. Une fois votre présélection faite, vous êtes redirigé vers les sites marchands. Il est bien sûr recommandé de s’intéresser à différents modèles.

Méfiez-vous des petits mandataires

À un petit mandataire installé sur la place depuis peu, il faut préférer un gros mandataire qui exerce depuis de nombreuses années. Un gros mandataire a en effet les moyens d’acheter du volume, c’est-à-dire des lots d’un millier de véhicules et donc d’obtenir des prix plus compétitifs que celui qui s’engage sur une dizaine d’unités. Par ailleurs, l’ancienneté d’un mandataire garantit un certain savoir-faire et un certain sérieux sur les procédures. Dans le doute, consultez les avis de consommateurs déposés sur les sites marchands et faites un tour sur les forums spécialisés.

Ne lorgnez pas que sur le prix

Avec des tarifs moins chers d’environ 25 % par rapport aux prix pratiqués par les concessionnaires, les propositions des mandataires sont alléchantes. Il ne faut cependant pas s’arrêter au prix, mais comparer ce qui est comparable, ce qui n’est pas toujours chose aisée. Les voitures étant achetées à l’étranger, elles ont rarement le même niveau d’équipement et la même motorisation que leurs équivalents français. Elles ne sont ni mieux ni moins bien, elles sont juste différentes. Il faut donc lister les options souhaitées et s’assurer qu’elles sont bien proposées sur le véhicule convoité. Sachez toutefois qu’il faut être souple sur certains critères comme la couleur ou la sellerie.
Dans tous les cas, l’ensemble des caractéristiques de la voiture sélectionnée, que ce soit l’équipement Bluetooth ou la vitre arrière teintée, doivent figurer noir sur blanc sur le bon de commande. Lisez attentivement les conditions générales de vente car il arrive qu’il soit notifié que les équipements listés le sont à titre indicatif seulement. Enfin, si vous achetez une voiture équipée, par exemple, d’un modèle de jante spécifique au marché norvégien, vérifiez avant de signer que vous avez bien la possibilité de les retrouver en pièces détachées par la suite si besoin.

Vérifiez bien la durée de la garantie

La garantie «constructeur» d’une durée de deux ans s’applique sur tout véhicule neuf qu’il soit acquis grâce à concessionnaire ou grâce à un mandataire. La question est de savoir à partir de quelle date court cette garantie. La réponse est simple: à partir de la date de sa première immatriculation. Sur un véhicule neuf, cette date prend effet au moment où vous l’achetez. Mais il existe aussi des voitures neuves qui ont déjà été immatriculées par le concessionnaire, soit pour rouler le temps d’un contrôle qualité soit pour atteindre des objectifs commerciaux fixés par le constructeur.
On parle alors de voiture «0 kilomètre». En réalité, les voitures «0 kilomètre» affichent 10, 20 ou 30 kilomètres au compteur, rarement plus. Sur ces modèles, la garantie court donc déjà depuis quelques semaines, voire deux, trois mois lorsque vous l’achetez. Cela doit se répercuter, même symboliquement, sur le prix final et figurer sur le bon d’achat. Il est toutefois possible de souscrire une extension de garantie. À savoir: vendre un véhicule de moins de six mois et de moins de 6 000 kilomètres pour un véhicule neuf est légal, mais les mandataires sérieux ne le font pas.

Demandez le service «reprise»

Tous les concessionnaires ou presque reprennent votre vieille voiture contre un montant qui sera déduit de la facture finale, ce qui n’est pas le cas de tous les mandataires. Charge à vous dans ce cas de procéder à la vente.
Faites-vous une idée du prix grâce à la cote Argus et à celle de la Centrale des particuliers. Si vous n’êtes pas à l’aise avec cette option, privilégiez pour l’achat de votre voiture neuve un mandataire qui pratique la reprise.
L’usage veut que les voitures ainsi rachetées le soient au prix fixé par l’Argus minoré de 15 % et des frais de remise en état (correction des bosses, des rayures, etc.). Veillez tout de même à ce que ce prix de rachat vous convienne. Dans le cas contraire, essayez de négocier.

Passez votre commande correctement

Lorsque vous achetez votre voiture chez un concessionnaire, vous avez normalement la possibilité de l’essayer, histoire de voir si l’habitacle ou la prise en main vous conviennent. Lorsque vous passez par un mandataire, ce n’est pas le cas, sauf si vous habitez près de son lieu de stockage ou si avez un concessionnaire près de chez vous exposant un modèle semblable à celui que vous avez choisi.
Une fois ce choix arrêté, vous signez un bon de commande et versez un acompte de 10%. Le solde est réglé à la livraison. Cette dernière intervient dans un délai de quelques jours à deux, trois mois selon les disponibilités. Certains mandataires vous factureront des frais de formalités (acquittement de la TVA…), des frais de livraison si les adresses proposées ne vous conviennent pas et bien d’autres frais annexes encore.
Par exemple, configurer l’ordinateur de bord en français peut être facturé 30 euros. Encore une fois, tous ces frais doivent figurer noir sur blanc sur le bon de commande.

Voitures neuves : Payez moins cher grâce à un mandataire
Évaluez cet article
PARTAGER SUR
Ayoub Belkadi
Ayoub Belkadi est un consultant et Freelance SEO. Il optimise des sites web pour atteindre la première page de Google en utilisant le référencement naturel Whitehat SEO. Il concois aussi des sites web sous la platforme Wordpress 100% responsive.

Choisir une plateforme pour commenter :

  • Facebook
  • Google Plus
  • Disqus
  • WordPress

LAISSER UNE RÉPONSE

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.