Orgasme: hommes et femmes ont-ils le même?

0
1647
Orgasme hommes et femmes ont-ils le même

Différence il y a, en tout cas.
Un chiffre: la jouissance dure en moyenne quinze secondes chez la femme, contre six chez l’homme. Soit un rapport du simple à plus du double. Qui suggère une intensité à l’avenant…
Autre chiffre : des études ont établi que si l’homme peut éjaculer au bout de une à quatre minutes en moyenne, sa partenaire met entre 3 et 13 minutes pour atteindre le septième ciel.

Autant dire que le plaisir que prennent l’un et l’autre n’emprunte pas nécessairement les mêmes voies. Quand bien même il a été observé que la jouissance active dans le cerveau des deux sexes des zones comme l’amygdale et le cervelet qui procurent un état d’euphorie ou le noyau accumbens impliqué dans la sensation de plaisir.

UNE RAISON D’ÊTRE MYSTÉRIEUSE

Autre différence: alors que l’orgasme masculin coïncide généralement avec l’éjaculation, rien de tel chez la femme: nulle manifestation physiologique extérieure et spécifique ne distingue l’orgasme féminin du plaisir qui le précède. Il semble pure jouissance. Comment expliquer la durée, l’intensité et l’intériorité du plaisir féminin, comparativement à celui de l’homme? En l’état, les scientifiques avouent se trouver devant un mystère. Un mystère encore plus intense du point de vue de l’évolution. En effet, côté masculin, la raison d’être de l’orgasme est claire: il se produit au moment où les spermatozoïdes sont éjectés vers l’ovule et a donc été sélectionné par l’évolution, car il incite ceux qui le ressentent à engendrer une plus grande descendance. Affaire entendue!

Côté féminin, les choses sont loin d’être aussi évidentes. À priori, on pourrait être enclin à lui accorder le même bénéfice: une motivation à avoir plus de relations sexuelles, et donc plus de bébés, permettant à la population d’assurer sa survie.
Sauf qu’aucun lien n’a jamais pu être mis en évidence entre l’orgasme féminin et les chances de grossesse!
Du reste, si l’orgasme féminin conférait une meilleure adaptation à la reproduction, les femmes qui ne ressentent pas d’orgasme auraient dû être petit à petit éliminées par la sélection naturelle: si cette caractéristique accordait un réel avantage, un maximum de femmes devraient le ressentir souvent, voire toujours.
Or, selon les études, 34 % des femmes n’atteignent jamais ou rarement un orgasme durant une relation sexuelle.

UN OUBLI DE LA NATURE…

Alors quoi? Pour l’évolutionniste Elisabeth Lloyd, de l’université d’Indiana (Etats-Unis), l’hypothèse la plus satisfaisante consiste à voir l’orgasme féminin comme une simple donnée architecturale, comme quelque chose que la nature a oublié de désactiver. Un peu comme les aréoles (la partie qui entoure le mamelon) des hommes, qui sont là mais ne leur servent à rien, alors qu’elles sont essentielles chez la femme durant l’allaitement.
La raison de ces « absurdités » de l’évolution? L’embryogenèse, le processus de développement de l’embryon humain. Car à l’origine, le pénis et le clitoris se développent à partir d’un même tissu.
« Ce sont donc des organes homologues, explique Elisabeth Lloyd. Ce qui veut dire que leurs systèmes érectile et nerveux ont la même origine. Voilà comment les femmes ont hérité, gratuitement, des capacités orgasmiques des hommes. »
Cette faculté n’aurait pas été éliminée par la sélection naturelle, car elle ne présenterait pas d’effet négatif. Une hypothèse invérifiable – comme celle qui suggère que la jouissance féminine aurait initialement eu pour but d’exciter l’homme et, ainsi, de s’assurer de ses performances de reproducteur – car s’il est déjà difficile d’étudier en détail la sexualité de nos contemporaines, celle de nos ancêtres paraît hors de portée!

Orgasme: hommes et femmes ont-ils le même?
Évaluez cet article
PARTAGER SUR
Asma Belkadi
Asma est une jeune blogueuse qui fait de plus en plus ses preuves dans le monde des influenceuses sur le Web. Passionnée depuis son enfance par la lecture et la rédaction. Elle possède maintenant Mojotic qui reflète ce qu'elle aime faire sur le Web.

Choisir une plateforme pour commenter :

  • Facebook
  • Google Plus
  • Disqus
  • WordPress

LAISSER UNE RÉPONSE

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.