Acné : Les nouveaux traitements 2016

0
5138
Acné : Les nouveaux traitements 2016
Acné : Les nouveaux traitements 2016

Elle vous gâche la vie? Chez l’ado comme chez l’adulte, l’acné reste une des premières causes de consultation chez le dermatologue. Quoi de neuf dans le traitement de l’acné en 2016?

L‘adolescence est loin derrière vous et pourtant la guerre des boutons ne vous lâche pas! Sachez que sur 6 millions de personnes touchées, 30 % sont des femmes adultes de 25 à 40 ans! Les traitements classiques utilisés contre cette maladie du follicule pilosébacé comme les rétinoides (locaux ou oraux), l’antibiothérapie ou même l’hormonothérapie demandent du temps avant de démontrer une certaine efficacité, ne sont pas dénués d’effets secondaires et sont souvent plus mal vécus à l’âge adulte. Heureusement, les laboratoires, la médecine esthétique et la société française de dermatologie se sont penchés sur la question, pour au final, vous proposer de nouvelles pistes de soins!

À l’origine de l’acné, Propionibacterium acnes

Des études récentes ont démontré que la flore cutanée des sujets acnéiques est différente, avec la dominance d’une bactérie naturellement présente dans la peau, du nom de Propionibacteriumacnes, mais qui a tendance à proliférer lorsqu’elle se trouve à l’intérieur des follicules obstrués et remplis de sébum.
S’ajoute la formation d’un microbiofilm qui fixe cette bactérie et lui permet de rester collée dans la glande sébacée et de se multiplier plus vite. Résultat, boutons rouges et boutons blancs deviennent de plus en plus résistants et de plus en plus difficiles à traiter. Depuis un an, la dermo-cosmétique, s’attaque à ce phénomène avec succès et plusieurs laboratoires ont inséré dans leurs soins des actifs qui réduisent l’adhésion de cette bactérie.

Indolore, les LED

On sait également que Propionibacterium acnes produit une molécule appelée porphyrine, une substance naturelle de l’organisme, sensible à la lumière, en l’occurrence la lumière de couleur bleue à une longueur d’onde comprise entre 400 et 420 nm. Exposées à cette lumière spécifique, les porphyrines produisent des radicaux libres, toxiques pour la bactérie qui finit par être détruite. Assainir la peau acnéique à l’aide de lampes LED à haute intensité au bon calibrage donne donc d’excellents résultats sur les acnés légères à modérées. D’autant plus que les LED bleues possèdent également une action cicatrisante. Dernier avantage, un traitement totalement indolore (il s’agit d’une lumière froide) et dénué d’effets secondaires.

Impitoyable, le laser

L’utilisation du laser sur les acnés inflammatoires est relativement récente mais promise à un bel avenir. Son principal intérêt est de constituer un traitement ciblé sur les lésions, sans effet secondaire général par rapport aux traitements par voie orale. On utilise généralement un laser Erbium Glass à la longueur d’onde de 1 540 nm (Clearskin Harmony Pro Ahna Laser… ) qui va diminuer la prolifération de Propionibacterium acnes, altérer les glandes sébacées, qui produiront de fait moins de sébum, tout en resserrant les pores et atténuer les cicatrices les plus légères. Le traitement est considéré comme peu douloureux et se réduit à des picotement et une sensation de chaleur. un peu comme un coup de soleil. La peau peut présenter quelques rougeurs qui disparaîtront dans les heures qui suivent. A noter que la grossesse n’est pas une contre-indication au laser, contrairement à de nombreux autres traitements de l’acné comme les rétinoïdes. L’idéal ? Associer les LED au laser pour une prise en charge optimisée.

Gommer les cicatrices : l’union fait la force!

«L’acné peut également entraîner la formation de cicatrices, occasionnant dans les cas les plus graves un aspect grêlé du visage», note la société française de dermatologie, d’où l’importance de les soigner à temps. Là encore, le laser entre en piste avec un effet ablatif comme les lasers CO², ND Yag. Il s’agit d’éraser une partie de l’épiderme à une profondeur contrôlée pour régénérer la peau par cicatrisation. L’inconvénient de la méthode est la douleur et l’éviction sociale qui peut durer plus d’une semaine en fonction de la surface traitée. On préfère aujourd’hui utiliser les techniques dites fractionnées (Legato d’Alma Lasers, Picosure de Cynosure … ). Il s’agit de réaliser des micro perforations de l’épiderme et donc de retirer une partie de la surface de la zone traitée. Cela provoque une régénération épidermique et la fabrication de nouveau collagène dans le derme avec restauration de l’élastine. Cette procédure rapide ne nécessite qu’une anesthésie de contact et est très bien tolérée avec pour résultat des cicatrices gommées et une peau lissée. Le traitement est réalisé en trois à six séances, espacées d’un mois environ (à partir de 300€ selon la zone). Pour s’affranchir de l’éviction sociale et obtenir de meilleurs résultats encore plus rapidement, les techniques combinées laser, LED et mésothérapie sont l’avenir.

Hydrater les peaux à imperfections

En dehors des traitements, prendre soin de sa peau acnéique au quotidien avec une cosmétique appropriée est essentielle. Si chez les adolescents, la peau est naturellement bien hydratée, chez les adultes, c’est une autre affaire, car avec le temps elle perd son équilibre en eau. À force d’avoir été agressée pendant des années, elle peut même présenter des zones fortement déshydratées. Or, les peaux à imperfections ont un besoin impératif d’eau et d’apaisement! Face aux médicaments et aux soins topiques desséchants proposés en dermatologie, les traitements cosmétiques offrent de nouvelles textures et actifs réhydratants, pour garder la souplesse de l’épiderme. Chez Vichy, on assure ce confort avec le juste dosage de glycérine qui promet une hydratation longue durée. Associée à un complexe hydratant, la glycérine a un effet ultra-pénétrant doublé d’un fini non-gras en surface, ce qui n’est pas négligeable !

LA SOCIÉTÉ FRANÇAISE DE DERMATOLOGIE VIENT DE PUBLIER LES NOUVELLES RECOMMANDATIONS SUR LE «TRAITEMENT LOCAL ET GÉNÉRAL DE L’ACNÉ». EN VOICI QUELQUES POINTS À NOTER DANS VOTRE AGENDA.

Persévérez : un patient sur deux suit correctement son traitement. Et pourquoi? Aucun traitement de l’acné n’est efficace Immédiatement, Il faut plusieurs semaines (3 mois minimum) avant de constater une amélioration! Alors on ne lâche pas!
Protégez votre peau : la prescription d’antibiotiques locaux doit être réservée à des situations particulières et doit toujours être associée à un autre traitement local. Dans tous les cas, on espace les applications (un jour sur 2 ou sur 3 par exemple) en début de traitement et on applique une crème hydratante pour éviter que la peau se s’irrite !
Attention au lavage trop agressif : utilisez des produits de toilette doux et qui respectent le pH de la peau. Les produits alcoolisés ou antiseptiques sont déconseillés car inefficaces et irritants. L’application d’une crème hydratante est recommandée pour améliorer la tolérance des traitements anti-acnéiques. Enfin, une photoprotection est presque obligatoire en cas d’exposition solaire, et particulièrement chez les patients de phototype foncé qui ont un risque plus important de cicatrices pigmentées.

Acné : Les nouveaux traitements 2016
4.9 (98.38%) 37 votes
PARTAGER SUR
Asma Belkadi
Asma est une jeune blogueuse qui fait de plus en plus ses preuves dans le monde des influenceuses sur le Web. Passionnée depuis son enfance par la lecture et la rédaction. Elle possède maintenant Mojotic qui reflète ce qu'elle aime faire sur le Web.

Choisir une plateforme pour commenter :

  • Facebook
  • Google Plus
  • Disqus
  • WordPress

LAISSER UNE RÉPONSE

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.