Fruitarisme : Se nourrir exclusivement de fruits ?

0
827
Fruitarisme Se nourrir exclusivement de fruits

La plupart des fruitariens mangent selon leur instinct et leur plaisir.
Ils n’ont pas peur des carences alimentaires et ils n’écoutent pas le discours officiel de la nutrition variée avec notamment… des protéines animales. Découverte du fruitarisme : plus qu’un régime alimentaire, il s’agit d’une philosophie de vie.

Ou’est-ce que c’est que le fruitarisme ?

Le fruitarisme est un mode d’alimentation basé sur la consommation de fruits. Il s’agit d’une forme très poussée de végétalisme. Le végétalisme étant l’alimentation excluant tous les produits d’origine animale. Ce qui motive les végétaliens c’est de ne causer aucune souffrance (chez l’animal ou même la plante). Une philosophie très bouddhiste donc où toute forme de vie est sacrée.
Il existe plusieurs courants au sein du fruitarisme. Certains autorisent de récolter les fruits, d’autres n’autorisent que les fruits tombés naturellement de l’arbre. C’est toujours la philosophie du respect total des cycles de vie et de l’intelligence de mère nature qui motive les fruitariens.
La science officielle de la nutrition proclame par ailleurs que l’humain ne peut vivre en fructivore. Elle proclame aussi que le lait est nécessaire pour avoir une bonne densité osseuse, que la viande rouge est nécessaire pour les protéines animales, etc. Beaucoup d’idées reçues qu’il est utile de décortiquer.

Origine du fruitarisme

Les adeptes du fruitarisme affirment que l’homme est un frugivore naturel, comme la plupart des grands singes.
Le chimpanzé est un véritable omnivore, les fruits constituent un pourcentage élevé de son régime. Mais les fruits consommés par nos ancêtres grands singes ne sont pas ceux que nous voyons aujourd’hui sur nos étals et dans nos grandes surfaces. Ceux-ci ont été transformés et transportés sur de grandes distances parfois. Il y a une sélection à la source même des espèces cultivées, celles-ci sont sélectionnées pour leur productivité et leurs qualités gustatives et non pas pour leur valeur nutritionnelle. Fruits hybridés issus de transformations et d’OGM, traités aux insecticides, pesticides, fongicides, eau chaude, fumigation, etc. Nous sommes bien loin du paradis vert dans lequel le grand singe mangeait des fruits résolument d’une très grande valeur nutritionnelle et gustative aussi.

Par où commencer ?

Au lieu de vouloir devenir à 100% fructivore, je vous conseille d’intégrer des périodes détox régulièrement en consommant exclusivement des fruits. Les effets bénéfiques du fruitarisme sont nombreux au début : plus d’énergie, besoin de sommeil amoindri, amélioration de la circulation sanguine, clarté d’esprit. Les fruitariens affirment nager dans le bonheur, plus de stress et une joie de vivre inconditionnelle! Mais la plupart des fruitariens font des écarts. Le besoin d’autres aliments se fait sentir au bout d’un certain temps. Ce que justifie la science officielle de la nutrition en disant que le fruitarisme engendre des carences en protéines animales notamment. En conclusion, et comme pour toute chose, la voie du milieu est la meilleure. Mangez un maximum de fruits mais ne vous interdisez pas la viande ou les pâtes. Quand c’est interdit le désir augmente, quand c’est autorisé, le désir baisse.
La transition physique n’est pas aussi dure qu’on le pense, il suffit d’avoir envie d’essayer autre chose.
Le fruitarisme, et plus généralement l’alimentation vivante, est surtout une histoire de déconditionnement mental.

On dit que c’est grave pour la santé?

Oui c’est vrai, on dit que le fruitarisme entraine des carences alimentaires et freine même la croissance des enfants. On dit que les adeptes de cette alimentation peuvent souffrir d’importantes carences alimentaires (carences en protéines, en fer et en calcium, etc.). Carences lourdes de conséquences pour leur santé. Il est utile par ailleurs de savoir que la plupart des protéines dont a besoin l’Homme sont contenues dans les végétaux et que les protéines animales ne sont pas si nécessaires.
Elles sont d’autant moins nécessaires pour l’Homme moderne qui vit dans un appartement et travaille assis 8 heures d’affilée devant un ordinateur. Il n’a donc pas la même dépense énergétique que l’Homme qui vivait il y a 100 ou 200 ans, 1000 ou 2000 ans sur terre. La multiplication des maladies dites d’époque et dont on ne connait pas les causes, ou on fait semblant de ne pas connaitre les causes, devrait pousser à réfléchir. Et si l’alimentation était le principal facteur de risque de toutes ces maladies? Maladies qu’on dit très prudemment « d’origine multifactorielle »…
Une prise de conscience est en tout cas urgente. Le nombre d’adeptes de l’alimentation vivante, du végétarisme et végétalisme, du jeûne régulier aussi, augmente de jour en jour malgré la pensée officielle en matière de nutrition.


Enfin, voici mes 5 conseils faciles :

  1. Buvez beaucoup d’eau
  2. Essayez de faire en sorte que les fruits forment les 2/3 de votre alimentation quotidienne.
  3. Mangez régulièrement des légumes amers.
  4. Consommez des graines ou des fruits oléagineux sous forme trempée ou germée pour recevoir les acides gras essentiels.
  5. Positivez.

Fruitarisme : Se nourrir exclusivement de fruits ?
Évaluez cet article
PARTAGER SUR
Asma Belkadi
Asma est une jeune blogueuse qui fait de plus en plus ses preuves dans le monde des influenceuses sur le Web. Passionnée depuis son enfance par la lecture et la rédaction. Elle possède maintenant Mojotic qui reflète ce qu'elle aime faire sur le Web.

Choisir une plateforme pour commenter :

  • Facebook
  • Google Plus
  • Disqus
  • WordPress

LAISSER UNE RÉPONSE

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.