STRESS, SOMMEIL, ARRÊT DU TABAC : L’autohypnose, c’est efficace!

0
612
STRESS, SOMMEIL, ARRÊT DU TABAC : L’autohypnose, c'est efficace!
STRESS, SOMMEIL, ARRÊT DU TABAC : L’autohypnose, c'est efficace!

Le principe de l’autohypnose consiste à se plonger soi-même dans une transe hypnotique, c’est-à-dire parvenir à accéder à un état de conscience modifié. Une technique qui aide en cas de difficultés. Nos conseils pour s’y mettre.

Commencer par définir ses objectifs

La première question à se poser est : qu’est-ce que l’on veut obtenir grâce à l’autohypnose? L’objectif visé doit être défini le plus simplement possible. En gardant à l’esprit qu’il doit répondre à la règle des trois P. Il doit être personnel : il vous concerne vous et seulement vous, inutile de vouloir changer les autres. Il doit être possible. En effet, si vous vous donnez des objectifs démesurés, vous risquez de ne pas les atteindre et de souffrir de cet échec.
Vous ne perdrez pas 20 kg en deux semaines Mais vous pouvez consommer moins de sucres! Et il doit être formulé en termes positifs. Préférez «je veux m’endormir plus facilement» à «je ne veux plus d’insomnies». Enfin, quantifiez cet objectif. C’est 5 kg à perdre, ou faire baisser son stress (mesuré sur une échelle de 0 à 10) de 3 points…Si vous ne parvenez pas à définir un objectif précis, utilisez la baguette magique. Imaginez que, grâce à cette baguette, le lendemain matin à votre réveil, le problème qui vous tourmente sera résolu. Cela vous aidera à définir votre objectif.

S’y mettre tous les jours

Le moment de la journée où vous allez faire vos séances d’autohypnose n’est pas déterminant. L’essentiel est de trouver le temps. La durée de la transe n’a pas non plus d’importance. Ce qui est fondamental, c’est de trouver le temps de prendre soin de soi tous les jours. Même si c’est juste 10 minutes. Quant à l’endroit: c’est le lieu le plus confortable pour vous. Ce peut être sur un banc dans un parc où vous vous sentez bien, dans un fauteuil, dans votre lit, dans le bus ou dans le métro…mais surtout pas au volant de votre voiture.

Trouver sa façon d’entrer en transe

Vous pouvez fermer les yeux et imaginer devant vous un escalier, par exemple. Vous allez descendre cet escalier qui comporte dix marches. Vous allez les descendre lentement, en les comptant au fur et à mesure et, à chaque marche, vous allez imaginer que vos paupières sont de plus en plus lourdes et que votre corps, lui aussi. s’alourdit.
À la dixième marche, vous serez dans un état de conscience modifié. Une autre méthode consiste à fixer un point situé si possible au-dessus de la ligne d’horizon : tache sur le papier peint, objet placé en hauteur, point lumineux. Regardez-le sans essayer de l’analyser.

Faire appel à un scénario apaisant

À chacun de trouver son scénario pour communiquer avec son inconscient. Tout est possible, car votre inconscient ne fait pas la différence entre le réel et l’imaginaire. Vous voulez en finir avec la cigarette? Visualisez une balade en montagne, l’air est frais, vous respirez, vous vous sentez libre, calme. Si vous êtes stressé, pensez à un lieu où vous vous sentez en sécurité, détendu…Vous souffrez de vertiges? Imaginez-vous dans un bateau qui tangue sur la mer. Il se rapproche du port, la houle s’apaise. Le navire s’amarre au quai, les remous diminuent. Vous descendez à terre, vous vous sentez plus stable. À vous d’écrire votre propre scénario.
Vous pouvez même l’enregistrer et le réécouter lors de vos transes.

Sortir tranquillement de la transe

Il n’y a aucun risque de rester coincé dans une transe. Même si la plupart se sentiront
bien et n’auront pas envie de revenir. Sinon, faites confiance à votre horloge biologique. Si vous désirez consacrer 20 minutes à ce moment, formulez-le, et votre horloge biologique vous «réveillera» à temps. Et si vous avez peur de vous endormir réellement, mettez un réveil, le plus doux possible.

Enfin, en résumé, les 4 temps d’une séance d’autohypnose :
1- On s’installe dans un endroit confortable (banc, fauteuil, lit…).
2- On ferme les yeux, on se concentre sur un point pour suivre en
pensée une action qui aide à se déconnecter (je descends les escaliers marche par marche…).
3- On imagine le scénario d’apaisement que l’on a mis au point avant.
4- On revient doucement dans sa tête à l’endroit où l’on est.

STRESS, SOMMEIL, ARRÊT DU TABAC : L’autohypnose, c’est efficace!
Évaluez cet article
PARTAGER SUR
Asma Belkadi
Asma est une jeune blogueuse qui fait de plus en plus ses preuves dans le monde des influenceuses sur le Web. Passionnée depuis son enfance par la lecture et la rédaction. Elle possède maintenant Mojotic qui reflète ce qu'elle aime faire sur le Web.

Choisir une plateforme pour commenter :

  • Facebook
  • Google Plus
  • Disqus
  • WordPress

LAISSER UNE RÉPONSE

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.